Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Pierre Philippe-Meden

Fruit d’un stage de pratique théâtrale de quatre semaines mené chaque printemps par un·e metteur·euse en scène professionnel·le, avec des étudiant·e·s issu·e·s de l’Université Paul Valéry. La création porte sur une pièce du répertoire de Bertolt Brecht et est réalisée sur le plancher d’été du Théâtre des 13 vents.

Fruit d’un stage de pratique théâtrale de quatre semaines mené chaque printemps par un·e metteur·euse en scène professionnel·le, avec des étudiant·e·s issu·e·s de l’Université Paul Valéry. La création porte sur une pièce du répertoire de Bertolt Brecht et est réalisée sur le plancher d’été du Théâtre des 13 vents.

Après Baal, création étudiante mise en scène par Nathalie Garraud en 2021, nous avons le plaisir d'accueillir Céline Champinot pour la mise en scène du Cercle de craie caucasien, dont les représentations auront lieu les vendredi 24 juin à 20h et samedi 25 juin à 21h30.

La création étudiante est le fruit d’un stage de pratique théâtrale de quatre semaines mené chaque printemps par un·e metteur·euse en scène professionnel·le, avec des étudiant·e·s issu·e·s de l’Université Paul Valéry. La création porte sur une pièce du répertoire de Bertolt Brecht et est réalisée sur le plancher d’été du Théâtre des 13 vents.

Vous trouverez toutes les informations concernant les représentations ci-dessous.

Le Cercle de craie caucasien

de Bertolt Brecht

ven 24 juin à 20h, sam 25 juin à 21h30 au Théâtre des 13 vents

 

création étudiante

mise en scène et scénographie : Céline Champinot
assistée d'Emilie Roy

« Nous mettrons en scène le Cercle de Craie Caucasien de Bertolt Brecht en extérieur, sur un plancher sous les arbres.
Dans la pièce, cette fable est jouée par les habitants d’un kolkhoze qui chantent et racontent en chœur les deux histoires qui la composent : celle de Groucha et celle du juge Azdak.

Dans l’ancien caucase, un potentat local est renversé et pendu. Sa femme prend la fuite, oubliant derrière elle son enfant, le petit Michel. Le nouveau-né est recueilli par Groucha, une fille de cuisine qui, obligée de quitter la ville pour le sauver, l’élèvera comme son fils, sacrifiant pour lui sa vie personnelle.
Le jour de ce coup d’état, un écrivain de village original, Azdak, trouve un fugitif dans la forêt et le cache. Découvrant que l'homme qu'il a hébergé n'était autre que le grand-duc, Azdak s'accuse. Mais lorsqu’il va trouver les soldats pour leur demander d'être jugé, ceux-ci le nomment juge.
Quand le grand-duc reprend le pouvoir à la fin du récit, la femme du potentat pendu réclame son enfant à Groucha, et c’est Azdak l’excentrique qui sera chargé d’instruire le procès.
La choralité tiendra un rôle central dans notre mise en scène de la pièce. On s’imaginera qu’elle a été écrite par un écrivain de village, pour être jouée, chantée, scandée sur la place publique. Sous les arbres il y aura donc une piste sur laquelle tournent des clowns, des musiciens et des crieurs publics. Ils porteront tout genre de rôles et attributs adéquats, ils seront des créatures transformistes et des hydres à plusieurs têtes. » Céline Champinot

avec les étudiant.e.s Agusta Aggas, Bonnie Besson, Doriane Bernard, Lucie Costerg, Emelyne Da Silva, Enora Davêque, Alixe Faivre, William Lewer, Zoé Martin-Melese, Alice Marty, Karim Merhi, Elane Ouamrane, Una-Wendy Popou, Carla Prieto, Natend Rosner, Tom Rudelle de la Licence 3 Théâtre et du Master 1 Création de l’Université Paul-Valéry – Montpellier.

entrée libre sur réservation

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article